accueil   artistes   invités   expositions   édition   présentation   contact
english
 
   
 
Sans titre, Martin Reyna

auteurs : Jorge López Anaya, Corinne Maier, Hugo Petruschansky, Pierre Wat



SANS TITRE MARTIN REYNA

Monographie 2004


« Sans titre » est la première monographie à paraître sur Martín Reyna, peintre né en 1964 à Buenos Aires en Argentine et qui vit et travaille en France depuis 1992. Cet ouvrage retrace son parcours de 1983 à 2004 grâce à un grand nombre de reproductions d’oeuvres et à plusieurs textes critiques et historiques.
Martín Reyna présente sa première exposition personnelle en 1987 à Buenos Aires. Puis, nous suivons son cheminement à travers ses expositions à New York, au Brésil, en Colombie, au Costa Rica et en France où il expose pour la première fois en 1991 dans l’exposition « L’Atelier de Buenos Aires » au CREDAC, à Ivry sur Seine.

Martín Reyna travaille essentiellement sur le thème du paysage, soit de manière abstraite, soit en représentant des arbres : « pour moi, l’arbre est toujours peinture ou la peinture est toujours arbre» dit-il. A travers ses oeuvres, il ne cesse de restituer une sensation, sa vision du paysage. La couleur est reine. Elle structure l’espace de la toile, dessine les profondeurs et les perspectives.
La remarquable qualité des reproductions permet d’apprécier le travail sur les textures, la touche et les empâtements.
L’ouvrage s’achève sur de vibrantes aquarelles sur papier où la couleur semble parfois exploser. L’artiste travaille cette technique depuis quelques années en petits, moyens et très grands formats.

Les textes des auteurs enrichissent nos connaissances sur l’histoire de la peinture dans l’art contemporain, et montrent comment Martín Reyna y trouve sa place librement. Rares témoignages sur l’effervescence culturelle de Buenos Aires, la peinture, l’art et l’engagement d’être artiste, ils nous permettent également de mieux cerner la personnalité de l’artiste.
Finalement, Martín Reyna se révèle être un grand coloriste qui exprime en peinture ce que l’on ne peut pas décrire : une émotion.

Les auteurs

Jorge López Anaya est historien, essayiste et critique d’art, il écrit aussi dans La Nación (Buenos Aires), un des plus grands journaux quotidiens d’Argentine. Dernier ouvrage paru "Arte argentino. “Cuatro siglos de historia (1600-2000)", (Buenos Aires, Emecé, 2004).

Corinne Maier, diplômée de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, elle est psychanalyse et écrivain. Dernier ouvrage paru «Bonjour paresse » (Michalon, 2004).

Hugo Petruschansky est professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université et à l’Institut Universitaire des Arts de Buenos Aires en Argentine.

Pierre Wat est maître de conférences en histoire de l'art contemporain à l'université de Tours, et conseiller scientifique à l'Institut National d'Histoire de l'Art. Dernier ouvrage paru « Constable » (Hazan, 2002).

Oeuvre reproduite sur la couverture : « Rue Nationale », 130 x 162 cm, huile sur toile, Martín Reyna, 2002

(collection particulière, Espagne)

 
Grris

Caroline Lejeune

Entretien de Eloïse Lièvre


Titre : Caroline Lejeune, Grris
Auteur : Entretien de Eloïse Lièvre
Edition : éditions Virginie Boissière
Nombre de pages : 48
Nombre d’illustrations couleur : 44
Nombre d’illustrations noir et blanc : 1
Format : 21 x 26 cm
Date de parution : 16 janvier 2008
ISBN : 978-2-917555-01-9
Prix de vente : 10 euros
Entretien traduit en anglais
“Effectivement, le titre vient de Beckett. Un personnage
demande à un autre « - Quel temps fait-il ? » et ce dernier finit par lui répondre « – Il fait gris. Gris ! GRRIS ! ».
Grris est le premier catalogue d’importance à paraître sur le travail de            Caroline Lejeune. A 36 ans, elle fait partie des peintres françaises parmi les plus prometteuses : premier prix Jean-François Millet du S.I.AP.V. de Valognes, 1er Prix du Conseil Général Saint Grégoire, lauréate de la Fondation 3 Suisse,... Son travail a été sélectionné pour l’exposition Art Sénat en 2005, et elle a déjà exposé en Belgique, en Angleterre, en Allemagne, et aux Pays-Bas.
Cette publication est attendue par les nombreux amateurs qui suivent le travail de Caroline Lejeune depuis sa sortie de l’Ecole Nationale des Beaux Arts, et viendra accompagner deux expositions personnelles de l’artiste qui auront lieu à la Galerie Jérôme Ladiray à Rouen du 15 février au 15 mars 2007 et à la Galerie Odile Ouizeman à Paris du 12 juin au 26 juillet.
L’entretien avec Eloïse Lièvre apporte un éclairage pertinent sur la pensée de l’artiste grâce à des propos clairs et profonds à la fois.
Ce catalogue retrace les 4 dernières années de travail de Caroline Lejeune où elle peint essentiellement des paysages, dans des tons gris, ce qui fait une des particularités de son œuvre. La virtuosité de sa peinture nous entraîne dans les profondeurs des forêts….
“Ce que je m'imagine donner, c'est de l'énergie et du désir, et il n'y a rien qui me fasse
plus plaisir que quelqu'un qui me dise : « C'est fou, tu as peint
l'endroit où j'allais quand j'étais petit ». (...)
J'aimerais que lorsque les gens regardent mes tableaux ils se
séparent de leurs obligations quotidiennes et aillent vers la rêverie.””
Caroline Lejeune





 
Hiérarchies mobiles

Julie Polidoro

Texte : "Les diagrammes de Julie Polidoro", de Pierre Sterckx



Titre : Julie Polidoro, Hiérarchies mobiles
Auteur : Texte critique de Pierre Sterckx, « Les diagrammes de Julie Polidoro »
et texte de Julie Polidoro, « En travaux (on reste ouvert) »
Edition : éditions Virginie Boissière
Nombre de pages : 48 pages
Nombre d’illustrations couleur : 46
Format : 21 x 26 cm
Date de parution : 30 janvier 2008
ISBN : 978-2-917555-00-2
Prix de vente : 10 euros
Textes traduits en anglais

Cet ouvrage paraît  à l’occasion des expositions de Julie Polidoro à la Maison des Arts de Grand Quevilly à Rouen du 1er février au 23 mars 2008 et à la Galerie Odile Ouizeman à Paris à partir d’octobre 2008.
Il présente une sélection de ses meilleures œuvres de l’artiste depuis 2003.
Le texte de Pierre Sterckx, critique d’art à Beaux Arts magazine et qui a récemment publié un ouvrage sur Holbein et sur Wim Delvoye, apporte un éclairage sensible et sur le travail de Julie Polidoro.
Cette jeune artiste réussit à mettre sa pensée en peinture. Un maniement subtil des couleurs vives et une grande maîtrise de la construction d’espaces à l’intérieur de chaque œuvre, rend son travail très singulier.

 
La couleur de l'eau

Martin Reyna


Martin Reyna Aquarelles
Lila Zemborain
Poèmes
Sarah T. Reyna
Traduction



TITRE : La couleur de l'eau
Editions Virginie Boissière

Distribué en France par le Comptoir des Indépendants

Distribué en Argentine par Asunto Impreso

Nombres de pages : 103 pages

Date de parution : (A paraitre) 10 Janvier 2009

ISBN : 978-2917555026

Prix de vente : 22 euros

La couleur de l'eau propose un dialogue entre les aquarelles de Martin Reyna et les poèmes de Lila Zemborain. Cet ouvrage est né de l'enchantement provoqué par la couleur et l'eau posées sur le papier. Plus qu'un recueil d'aquarelles c'est l'alliance de deux forces nobles, délicates et fortes à la fois. L'émotion provoquée par les aquarelles de Martin Reyna se mêle aux textes vibrants de Lila Zemborain en espagnol et en français grâce à la traduction de Sarah T. Reyna.

Laissez vous aller à la couleur de l'eau...

 
 
  4, rue des Fontaines du Temple 75003 Paris, France +33(0)1 48 87 64 45                       Données personnelles    Mentions légales  
     
développé par Webook